De Chateaufort

bandeau_3

Ses remparts dont il ne reste que quelques ruines, s’élevaient à la cime d’un coteau escarpé, au-dessus d’un ruisseau qui se jette dans l’Yvette.

Ce lieu jadis considérable fut, au Xe siècle ou XIe siècle, choisi pour être le chef-lieu d’une contrée du diocèse de Paris.

Châteaufort avait alors deux églises et un prieuré, l’une pour le bourg, attenante au prieuré, l’autre pour les manants établis hors des murs, au lieu-dit La Trinité. La première existe encore, la seconde est détruite.

Au XIe siècle, Gui de Montlhéry était seigneur de Châteaufort et en 1112, Hugues de Montlhéry grand sénéchal de France, son fils, pris le titre.Au XIIe siècle, Louis le Gros confisqua cette terre à Hugues de Crécy.Au XIIIe siècle il y avait une léproserie

En 1480, Louis XI donne la terre de Châteaufort à Louis de Brabant.

En 1529, François Ier, en fit cadeau à Jean de la Barre.

En 1616 elle passa dans la maison de Guise, et le 27 juin 1650 dans celle de Charles d’Escoubleau, marquis de Sourdis.Ruiné par les guerres civiles religieuses, Châteaufort devint un village pauvre.

Au cours de son histoire, la commune de Châteaufort a fait partie de trois départements différents :

1790 : création du département de Seine-et-Oise (78) auquel est rattachée Châteaufort.

1968 : Châteaufort est rattachée au nouveau département de l’Essonne (91) lors de la partition de la Seine-et-Oise.

1969 : Châteaufort est rattachée au département des Yvelines (78)

Depuis Le 1 Janvier 2013, elle fait partie de la Communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc

Ces habitants  sont les Castelfortains